Vous êtes ici

Histoire

 

Historique et présentation de l'HAD St Sauveur

 

Le patrimoine existe depuis 1132. Il était habité par l’évêque de l’Esvière puis il fut incendié.

En 1400, Yolande d’Aragon en fit un oratoire, modifié en une petite chapelle en 1540. La révolution éclata et détruisit l’église qui servit, par la suite, d’hôpital aux enfants trouvés.

En 1873, Madame de l’Orandière aida les religieuses de Sainte Marie des Anges à restaurer la chapelle, puis y fonder une pension de famille.

Puis la seconde guerre mondiale détruisit à nouveau la chapelle. Elle fut par la suite reconstruite dans le même style et occupée en 1951 par des religieuses.

L’établissement fut racheté en 1973 par Monsieur et Madame Perrin, pour en faire la clinique Saint Sauveur.

En 1987, le groupe ORPEA rachète la clinique et construit sur le même site une maison de retraite.

En octobre 1997, le groupe hospitalier Saint-Augustin de Malestroit (56) rachète la clinique Saint-Sauveur.

Du fait de la restructuration des cliniques privées d’Angers, la clinique Saint-Sauveur, depuis juin 2000, s’est peu à peu transformée en hôpital à domicile.  La fermeture définitive de la clinique a eu lieu le 12 avril 2005 avec la transformation complète des lits de médecine générale en lits d’HAD.

Fin 2013, le groupe hospitalier Saint-Augustin se sépare de la maison de retraite.

En novembre 2014, l'HAD Saint-Sauveur déménage ses locaux au sein du CESAME (CEntre de SAnté MEntale), à Sainte-Gemmes sur Loire.

 

 

Le groupe hospitalier

 

L’HAD Saint-Sauveur fait partie du Groupe Hospitalier Saint-Augustin, sous la direction générale de Madame Catherine MONGIN.

 

Avec 400 salariés, le groupe Saint Augustin regroupe :

- la clinique des Augustines de Malestroit (56), créée en 1918 par la Communauté des Augustines.

- le centre de formation formation Saint-Michel de Malestroit (56), qui assure la formation d'aides soignants.

- l'HAD Saint-Sauveur.

Retour en haut